Prévention

Le moustique Aedes albopictus, également appelé « moustique tigre », a été détecté dans le Gard durant l’été 2011. Implanté depuis de nombreuses années dans certains départements français d’outre-mer, il s’est ensuite installé et développé de manière significative en métropole. Son éradication n’est pas possible.

L’enjeu est de lutter contre la prolifération de ce moustique qui n’est pas, en lui-même, porteur du virus de la dengue ou du chikungunya. Il ne peut le transmettre que s’il a piqué, au préalable, une personne déjà infectée.

La transmission du virus est essentiellement liée à l’arrivée, en France métropolitaine, de personnes infectées par celui-ci. Dans le Gard, il n’y a pas d’épidémie de dengue ou de chikungunya.

Adopter des gestes simples permet de lutter efficacement contre la prolifération du « moustique tigre » et contre l’introduction de la dengue et du chikungunya dans le Gard.

On élimine les endroits où l’eau peut stagner : petits détritus, encombrants, pneus usagés (on peut les remplir de terre si on ne veut pas les jeter), déchets verts.
On supprime les soucoupes des pots de fleur ou on remplace l’eau des vases par du sable humide.
On couvre les réservoirs d’eau avec un voile moustiquaire ou un simple tissu : bidons d’eau, citernes, bassins.
Ces gestes sont simples et ils sont efficaces. Ils réduisent considérablement le risque de présence du moustique à proximité du domicile, et donc de piqûre.


Frelons asiatiques

En cas de découverte d’un nid de frelons asiatiques, ne prenez aucune initiative pour le détruire. N’appelez pas non plus la caserne de pompiers de proximité, ils ne sont pas habilités pour ce genre d’intervention. Contactez soit la Mairie qui signalera sa présence auprès du référent de secteur, soit directement ce référent de secteur, Monsieur Marceau LACROIX au 07.71.01.98.32. Celui-ci alertera le service de pompiers compétent qui lui lancera les opérations nécessaires.

Pour en savoir plus sur le frelon asiatique.

Aller au contenu principal